Moscou-Paris

On appelle notre petit bout d’Ecouves la petite Sibérie, et c’est bien nommé ces jours-ci! Je suis bien contente de ne pas avoir nettoyé le potager: avec ses herbes folles (gelées ou non) le sol est mieux protégé.   Dehors, il y  a fort à faire pour aider  plantes et  animaux à supporter les températures glaciales, … Lire la suite Moscou-Paris

Semaine du blanc

Janvier fut gris et pluvieux mais pas très froid, propice à des cueillettes hivernales de jeunes pousses téméraires (lampsane, cardamine, coquelicots , laiterons et bien d’autres encore) et des incontournables oxalis, petite oseille, achillée millefeuilles , nombril de vénus et autre pimprenelle. Voici venir les premiers jours blancs, moins favorables aux cueillettes mais très inspirants!

Décembre

Les oiseaux ont dévoré les dernières  nèfles  et dégarni les buissons d’églantier: le plein d’énergie et de vitamine C pour se réchauffer!. Il  reste quelques nèfles à blettir sur mes claies mais la production est bientôt terminée. Avec les derniers fruits de verger – mais pas que -, je prépare la délicieuse confiture de Noël … Lire la suite Décembre

Premières gelées

Il est temps de cueillir les baies de l’églantier, les oiseaux s’en gavent déjà! Doigts griffés et frigorifiés… les délicieux cynorhodons se méritent! Avec beaucoup de patience, j’éliminerai leurs graines et poils, et  préparerai gelées, coulis et sirops.  Au travail!

Octobre…

Ses premières brumes matinales, la pluie pas encore assez froide pour être désagréable, le soleil moins ardent et tellement bienfaisant…. Le redoux de septembre a fait ressortir de terre une quantité de jeunes pousses dont je me régale ! Côté fourneau: je m’amuse à marier les fruits d’automne (merci à mes donateurs) avec baies, fleurs … Lire la suite Octobre…

En septembre, le paresseux peut aller se pendre … (dicton de jardinier)

Vrai aussi pour la cueillette et les transformations…. Après une première sortie « chanterelles » à des fins (ou plutôt des  faims) personnelles, je poursuis la cueillette des fleurs de mauve musquée dans les prés, celle des mûres dans les haies  avec les dernières baies de sureau et les premières cenelles. J’oubliais les si jolies fleurs de … Lire la suite En septembre, le paresseux peut aller se pendre … (dicton de jardinier)